les actualités
Stabat Mater Furiosa
// DIFFUSION //


Nous avons le plaisir de vous annoncer que notre spectacle STABAT MATER FURIOSA sera joué cette année à: 
 
Art Studio Théâtre (Paris, 19ème) pour le Festival du Printemps 
18 > 20 Mai 2017 
 
FESTIVAL EDEN&SENS (Ginestet, 24)
11 Août 2017

FESTIVAL PAMPA (Port-Sainte-Foy-et-Ponchapt, 33) 
13 > 14 Août 2017 
 
******************************************************* 

​​Stabat Mater Furiosa (la mère se tenait debout) est un poème dramatique puissant, furieux, implacable. 
Une femme, représentante de toutes les femmes, se tient debout, et parle.  
N’utilisant que sa parole pour « mettre à la question l’homme de guerre ».  
Il s’agit d’un travail frontal et rythmique. Le texte est une invective furieuse,  
soutenu par des boucles musicales inspirées de Vivaldi, et jouées en direct. 
 
Un projet de et avec: Maya Outmizguine 
Texte: Jean-Pierre Siméon 
Mise en scène: Charles Meillat 
Assistant à la mise en scène: Camille Voyenne
Création musicale & interprétation: Joaquim Pavy 
Lumière: Marin Peylet 

Marion Guilloux
// RÉCOMPENSES LITTERAIRES // 


Aujourd'hui, nous sommes très fiers de pouvoir vous annoncer que
" Le PRIX HYPOLIPO (pour un auteur de la scène de moins de 35 ans) a été attribué à Marion Guilloux pour son texte "Poussières de C"."  

Le prix sera décerné le 18 mars à 19H30 à Orcet en présence de l'autrice et à l'occasion de l'ouverture des portes de la M.E.E.T. !

DECOUVRIR HYPOLIPO 
La Maison des Écritures et des Écritures Transmédias (M.E.E.T.)-HYPOLIPO a pour vocation de promouvoir les écritures à destination de la scène (performative, poétique, théâtrale, sonore…) et les nouvelles écritures numériques transmédias (multiplateformes et inter-actives).
  


*************************************************** 
 
Lauréate pour le PRIX INTERNATIONAL DU JEUNE ÉCRIVAIN EN LANGUE FRANÇAISE (32ème édition). 

Prix pour sa nouvelle "MISTER LONELY", écrite lors d'un fameux road trip dans l'Ouest américain... 

Nous pourrons retrouver Marion au Salon du Livre de Paris le 25 Mars 2017.


*************************************************** 

L'équipe du Collectif CHAMP LIBRE travaille actuellement sur "La Forêt Immobile", pièce écrite et dirigée par Marion Guilloux.


***************************************************  

Découvrez la publication d'une petite nouvelle de Marion Guilloux sur le blog de l'école Les Mots!

Carnage au Festival Croquis_BCN
// CROQUIS_BCN 2016 // 

Après les dernières mises au point, nous avons pris la route de l'Espagne pour présenter CARNAGE, un bout de notre réflexion sur la violence.




// Un bel article sur notre travail présenté à Barcelone // 

(traduction du catalan) 

CARNAGE par le Collectif Champ Libre, France 

"Sur scène, deux hommes ont commencé un combat l’un contre l'autre. Les corps de ces combattants ne cesseront jamais, et avec eux, nous prenons un étonnant chemin entre le théâtre et la performance. 

Au nom de quoi ou de qui engage-t-on des batailles les uns contre les autres ? Pourquoi mènent-ils ce combat silencieux ? Quels sont les mécanismes et les rouages de cette violence humaine ? Pesanteur obligée ? L’Homme est-il animal de violence ? Est-ce un trop grand amour qui nous guide ? Une trop grande haine qui nous aveugle ? 

Autant de questions que ces créateurs souhaitent mettre en lumière sur le plateau, et nous inviter à y réfléchir, pour retraverser les heures fragiles de notre civilisation. 
La lutte des deux acteurs est extrêmement physique, extrêmement violente, provoquant chez moi un certain rejet au début, mais je dois reconnaître qu’à mesure que passaient les minutes, je me suis surpris à aimer ça, à être ému par la violence générée par ces corps, par ce besoin de vouloir nous transmettre une violence extrême pour « rien », simplement pour le plaisir. 

Mais avec la présence d'une autre personne, à l’extérieur du rectangle des combattants, assis, tranquille avec son micro, qui regarde et ordonne aux combattants plusieurs actions, comme « Stop », « Combat », « Centre », « baissez vos pantalons », « Sautez », etc.... Je me rends compte qu’ils voulaient sans doute faire comprendre que la violence est innée chez l'homme, malheureusement épaulant le pouvoir, qui fonctionne comme une arme à chaque fois qu'elle nous semble nécessaire. Une réelle violence était donc encore plus présente en dehors du ring qu'à l’intérieur .... Et à un certain moment le spectacle a même fait référence expressément au gagnant actuel de la présidence du pays le plus puissant du monde, Donald Trump. 

Une proposition vraiment impactante, comme leur coups, où je me suis surpris à être fasciné par moments ; la beauté physique de leurs mouvements sont un mélange entre la danse et le théâtre physique ; mais encore plus, je suis fasciné par la façon dont ses créateurs ont réussi à transmettre leur message au public." 

- Par Imma Barba & Miquel Gascón - 
Festival CROQUIS_BCN 2016 à Barcelone